Chargement...
POLITIQUES MONÉTAIRES BUDGÉTAIRES - VISIO
formation syndicale

POLITIQUES MONÉTAIRES BUDGÉTAIRES - VISIO

  • Formateurs
    1
  • Dates
    18 novembre 2021 - 18 novembre 2021
  • Horaire
    09:00 - 17:00

Description

Quels enjeux pour nos revendications liés aux débats sur les politiques budgétaires (PB) Et monétaires (PM) ?

Ou pour le dire autrement

« Pourquoi des gens qui comptaient chaque euro de déficit public se sont mis à dire : « quoi qu’il en coûte » et à distribuer des milliards d’euros ; puis maintenant s’alarment sur le « poids et remboursement » de la dette publique et qu’il faut donc contraindre les dépenses publiques ? Quelle différence entre nous et eux ?

Finalité du stage : Le contenu de ce stage est d’apporter de l’information et de la vulgarisation/appropriation sur ces sujets et notions. Ceci afin de mieux alimenter, porter et crédibiliser nos alternatives auprès de nos collègues et citoyens.es notamment celles produites par la FSU et celles dans le cadre du collectif « Plus jamais ça » (PJC - objectif 6 et 7 et mesures 21 à 26 entre autres des « 36 propositions pour un plan de rupture ». Ce stage doit contribuer aussi à un de nos mandats du congrès FSU de Clermont : « Déconstruire le discours dominant (économique) pour gagner la bataille idéologique ».

Les enjeux des PB et PM seront illustrés à travers les débats afférents autour du budget de l’Etat (dépenses et recettes publiques, le déficit public et son financement), de la fiscalité et de sa contribution au PIB (production de biens et de « services aux publics »), de la dette publique (intérêt ou pas de l’annulation, rôle BCE, financement, socialisation de la monnaie (bien commun), ...). Tout ceci vu au regard de nos revendications syndicales de plus et mieux de services publics avec des fonctionnaires, de la nécessité de justice sociale et de la rupture écologique. En d’autres termes : qu’est-ce que cela suppose comme politique budgétaire si on veut des investissements publics de grande ampleur pour le financement des besoins sociaux et de l’urgence écologique ?

Public visé : Cette formation syndicale nationale vise une « mise à niveau » commune et une vulgarisation - compréhension auprès des militants.es, collègues syndiqué.es de la FSU ou non, sur l’économie politique ... Il s’adresse à tout public.

Trame de la journée : Matin « vulgarisation/ mise à niveau » et après midi débats (tables rondes) sur que faire, que porter et comment en lien avec nos revendications ?

Nous aurons 5 intervenant-e-s extérieur -e-s qualifié.es (et renommé.es) avec :

Jean Marie Harribey, économiste, spécialiste de : la  critique de l'économie politique, développement soutenable, socialisation de la monnaie.

Esther Jeffers, économiste, spécialiste de l'économie bancaire et de la politique monétaire, elle participe à la Revue d’économie financière, elle a co écrit un livre :  Par ici la sortie, cette crise qui n’en finit pas.

Christophe Ramaux, spécialiste de l’État social et ses budgets dont la protection sociale (Éloge de la Dépense publique ...), il est  co-auteur d’un article "Corseter les dépenses publiques ? " .

Jonathan Marie,économiste, spécialiste  de l’étude des arrangements monétaires et de leurs articulations avec les politiques budgétaires menées,il est l'un des rédacteurs de la dette publique - Précis d’économie citoyenne.

Vincent Drezet, fiscaliste, ex-SG de Solidaires finances publiques, membre du conseil scientifique d’Attac et un des rédacteurs des propositions du collectif « Plus jamais ça (PJC) ».

 

Déroulé – programme - contenu de la journée avec les intervenants :

Horaire

Contenu - séquence (sous réserve d’aménagement ou de modifications)

9 heures

 

Infos Question Échange

 

10 H30 Pause...

Introduction rappel pourquoi ce stage

Rappel sur le Fonctionnement d’une BCE et d’un Etat qui est différent d’un ménage, d’un particulier, d’une CT et d’une entreprise ...

Explicitation et mécanique de ce que l’on nomme :

-La politique monétaire (PM) (rôle BCE, émission ou restriction du crédit et taux d’intérêts)

-La politique budgétaire (PB) d’un état, la fiscalité, le déficit public et son financement ainsi que l’enjeu de l’importance de deux budgets séparés pour l’Etat et la Sécurité sociale.

Infos Question Échange

12h 15

-la contribution de la dépense publique et déficit public à la production de biens et services participant au PIB.

-l’articulation de ces PM et PB par l’état et la BCE. (Le poids des traités UE dont BCE).

-Et les conséquences actuelles pour la main gauche de l’Etat social (cf. Bourdieu)

 

DEJEUNER

 

Que faire ?  Que porter ?

Comment casser les représentations de nos collègues sur on ne peut pas faire autrement et « l’argent magique » n’existe pas...

Introduction aux Tables rondes - débats

Quelles alternatives pour répondre à nos revendications dans le contexte où les débats économiques se ré ouvrent avec la mise à mal des dogmes du types 3%, déficit sur PIB, et dette sur PIB, … ? Mais aussi le mainstream du gouvernement pour « corseter » les dépenses publiques afin, entre autres, de rembourser la dette ...

13h40

Table ronde

/

Débats

 

 

 

15 h10

Pause

1ER Table ronde

Pour augmenter les ressources pour financer les SP, augmenter le nombre de fonctionnaires et leurs salaires, la justice, la protection sociale et la nécessaire rupture écologique :

Les propositions sur la fiscalité (l’évasion fiscale, faire payer les riches, les multinationales, ...) sont nécessaires pour la justice et contrat social et réduire les inégalités mais est ce suffisant face aux enjeux ?

Une autre politique d’investissement (emprunt et déficit public) massive est incontournable pour la transition, services publics … mais par quels circuits (marchés financiers, BCE, …) ?

Que peut apporter la nouveauté d’un premier plan de relance européen (750Mds) et l’endettement de l’UE ? Autres alternatives menées ailleurs … (cf Plans relances USA).

15h 15

Table ronde

/Débats

16h45

2ème TR :  Quels enjeux autour du débat sur annulation de la dette public ?

Ne faut-il pas en parler autrement en évoquant la dette en termes de crédit ou d’emprunt ?

 « Faire crédit, accorder du crédit » ou un emprunt à un agent économique qui le demande, c’est croire en l’utilité de son activité et de l’intérêt de l’investissement.

Fin 17h

Conclusion et suite ...

 


S'inscrire à ce stage
En savoir plus